Formation Esthétique : Comment Devenir Esthéticienne ?

formation esthétique

Vous voulez devenir esthéticienne ? Vous trouverez dans ce dossier toutes les informations concernant ce métier !

Une esthéticienne est parfois appelée esthéticienne-cosméticienne. C’est un métier très féminisé en France. On compte moins d’1% hommes esthéticiens. C’est pourquoi on emploie couramment le féminin pour designer ce métier.

L’objectif d’une esthéticienne, c’est l’embellissement du corps et de visage, mais c’est aussi de procurer du bien-être. Il y a une forte demande pour les esthéticiennes en France, et plusieurs débouchés et styles de vie sont possibles pour les détentrices d’une formation en esthétique. En effet, une esthéticienne peut exercer dans plusieurs lieux et pas seulement dans les instituts, même si ceux-ci restent le 1er employeur de ce métier, suivis par les spas et thalassos. Mais une esthéticienne peut également travailler dans les stations de ski, les centres de vacance, sur des croisières, en parapharmacie, comme démonstratrice dans les salons ou les supermarchés…

Voyons ensemble les différentes facettes du métier, les formations qui permettent d’y accéder, ou encore les salaires auxquels une esthéticienne peut prétendre.

à Voir aussi : Formation Prothésiste Ongulaire

 

Les Formations

formation esthétique 2

Les différents diplômes

Il existe de nombreuses écoles d’esthétique en France. Ce sont des lieux qui forment les professionnels du monde de l’esthétique bien entendu, mais aussi de la manucure, cosmétique, bien-être, coiffure, etc. Ce sont des formations professionnelles diplômantes, du CAP jusqu’au bac+5. Parmi elles :

– Le CAP Esthétique Parfumerie. Ceci est le diplôme de base pour devenir esthéticienne.

– Le Bac Pro Esthétique apporte des compétences techniques.

– Le BP (Brevet Professionnel) Esthétique apporte des compétences techniques complémentaires (notamment pour les soins du corps). Vous pouvez compléter votre CAP par un BP.

– Le BTS Esthétique forme à des postes avec plus de responsabilités, puisqu’il comprend des cours en comptabilité, gestion et administration.

– Les Licences Esthétiques, et

– Les Masters Esthétiques sont plus théoriques.

– Les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP)

Au sein des écoles, il est souvent possible de se spécialiser par exemple dans l’onglerie, l’extension de cils, le modelage… Cependant, certaines écoles forment à l’esthétique en général.

Regardons de plus près ces formations, et ce qui les différencie.

Le CAP est une formation pratique : elle forme les esthéticiennes à travailler dans un institut. Le BP se fait à la suite du CAP, et est plus technique puisqu’il prépare aussi aux taches de management et de gestion. Il convient à des personnes qui aimeraient ouvrir ou reprendre un institut (ou un autre établissement d’esthétique). De plus, les titulaires d’un BP trouvent un emploi plus facilement que les titulaires d’un CAP.

De même que le BP, la Licence et le Master Esthétique comprennent des cours en management, qui préparent à des métiers comme directeur d’établissement esthétique. Certains contiennent des cours scientifiques destinés à l’apprentissage de métiers comme cosmétologue, ingénieur pour la santé, chercheuse en cosmétique, etc.

Les programmes de l’école sont composés de cours d’enseignement général pour la plupart des diplômes préparés. Il est donc probable que vous n’échappiez pas aux cours d’histoire-géographie, de français, d’anglais, de mathématiques, de sciences appliquées, d’art, d’éducation civique et d’économie et gestion. En plus, vous aurez des disciplines correspondant à un enseignement plus spécialisé au métier que vous préparez, avec des cours comme la cosmétologie, les techniques esthétiques, la vente, la technologie des appareils et des instruments, la pédicure, la manucure, la formation UV, dermatologie, etc.

à Voir aussi : Quel Salaire Gagne une Esthéticienne ?

Les conditions d’admission

Pour accéder à un CAP, aucun diplôme particulier n’est exigé, et vous pouvez vous y inscrire dès l’âge de 16 ans. Pour un Bac Pro, c’est la même histoire, aucun diplôme particulier n’est exigé. En revanche pour un BP Esthétique, il faut être titulaire d’un diplôme tel que le CAP, le baccalauréat, ou équivalent. Pour le BTS ou la Licence en esthétique, le niveau bac est exigé. Enfin on accède au Master après une Licence.

L’accès d’une formation en esthétique se fait généralement sur dossier, suivi d’un entretien si ce dernier a été retenu. Bien entendu, les conditions peuvent varier en faction des formations et des écoles. Renseignez-vous auprès des établissements de votre choix pour avoir de plus amples informations.

à Voir aussi : La Journée Type d’une Esthéticienne

La durée & les coûts

La durée et les coûts des formations pour devenir esthéticienne varient en fonction du mode d’apprentissage choisi, de l’école, etc. Mais voyons ici les frais moyens des formations les plus courantes.

– La durée d’une formation CAP varie de 9 mois à 3 ans, et les coûts sont extrêmement variables et dépendent vraiment des écoles.

– Le Bac Pro se décroche au bout de 3 ans, ou en 2 ans pour celles qui ont déjà un CAP esthétique. Les frais tournent autour des 4000 € par an, et les frais de dossier sont généralement de 100 € environ.

– La formation BTS dure 2 ans, et coute en moyenne 7 900 € par an.

à Voir aussi : Quelle Formation pour Devenir Esthéticienne ?

Autres types de scolarité

Il existe plusieurs modes d’enseignement. L’apprentissage en alternance est une option intéressante, puisque vous passez une certaine proportion de votre temps dans une entreprise où vous travaillez en temps qu’employée. C’est un véritable atout car cela permet de travailler et donc de gagner de l’argent et de l’expérience tout en continuant d’apprendre les techniques et les théories à l’école. Cerise sur le gâteau, votre employeur prend généralement en charge le coût de votre formation. Il existe différentes formules d’alternance selon les écoles : 2jours en cours/3jours en entreprise, 1semaine en cours/1 semaine en entreprise, 15 jours en cours/15 jours en entreprise.

Bien entendu, celles qui ne choisissent pas l’option de l’alternance ont aussi une expérience professionnelle durant leur formation, puisqu’elles font des stages en entreprise au cours de leur formation.

Vous pouvez également choisir l’option d’un apprentissage à distance, qui vous permet de gérer votre propre temps, et plusieurs écoles proposent cette option pour différents types de programmes. Il existe plusieurs manuels pour vous aider dans votre apprentissage qui viennent en complément des cours, et que vous pouvez vous procurer sur internet.

D’autres types de scolarité pour une formation en esthétique incluent le CPF, les cours du soir, la validation des acquis de l’expérience (VAE), ou encore le DIF ou le CIF pour celles qui sont en reconversion professionnelles.

Renseignez-vous auprès des établissements pour savoir quels types de scolarité ils proposent.

à Voir aussi : Quels Sont les Meilleurs Livres pour Devenir Esthéticienne ?

La reconversion professionnelle

Il est tout à fait possible d’effectuer une reconversion professionnelle pour devenir esthéticienne. C’est une bonne option de reconversion si vous avez un intérêt certain pour la beauté, le bien être, le soin à la personne, etc. puisque c’est un métier qui embauche.

Comme toute reconversion professionnelle, voici quelques étapes conseillées avant de prendre votre décision. 

Faîtes un bilan. Il est conseillé de faire le point sur vos qualités, vos défauts, ce que vous voulez, ce que vous ne voulez plus. Vous pouvez vous rendre auprès d’un conseiller Pôle Emploi par exemple, ou un autre organisme, pour vous aider à faire votre bilan.

Explorez l’environnement de travail. Allez voir des esthéticiennes, demandez-leur de faire un partage d’expérience et voyez si cela pourrait vous convenir. Ou rendez-vous sur les forums et posez vos questions sur la toile !

Trouvez votre formation. Beaucoup d’écoles proposent une formation pour passer un diplôme type CAP ou autre, pour les adultes. Une reconversion professionnelle dans le domaine de l’esthétique arrive souvent, et les écoles ont l’habitude de recevoir des personnes avec ce type de demandes. Renseignez-vous auprès des écoles près de chez vous.

Vous pouvez faire une formation Esthétique Cosmétique pour adulte à partir de 26 ans. L’admission se fait souvent sur entretien, mais les conditions sont différentes en fonction des établissements. Les formations accélérées pour adultes peuvent vous permettre d’obtenir un BTS, BP ou CAP selon ce que vous recherchez, et les matières sont similaires aux formations régulières pour ces diplômes. Si vous êtes diplômée d’un baccalauréat, CAP, BTS, ou autre dans n’importe quel domaine, vous êtes dispensée des matières générales telles que le français, histoire-géographie, mathématiques, etc. Ainsi, vous pouvez par exemple passer un CAP en 1 an seulement en ne passant que les matières professionnelles. Des formations à distance sont possibles par exemple au Centre Européen de Formation, qui propose une formation à distance pour le CAP Esthétique.

Vous pouvez postuler pour recevoir une aide à la reconversion professionnelle :

– CPF (Compte personnel de formation) en cas de formation courte.

– CIF (Congé individuel de formation) en cas de formation longue.

à Voir aussi : En Quoi Consiste le Métier d’Esthéticienne ?

Les débouchés

Selon la formation que vous choisissez, plusieurs options de métier existent. Vous pouvez devenir esthéticienne, bien entendu, mais aussi :

– Coiffeuse

– Styliste ongulaire

– Maquilleuse professionnelle

– Démonstratrice de produit

– Conseillère en image

– Gestionnaire d’un établissement esthétique

– Commerciale dans le domaine de l’esthétique

– Chercheuse en cosmétique

– Cosmétologue

à Voir aussi : Comment Devenir Esthéticienne à Domicile ?

Les différentes facettes du métier

formation esthétique 3

Une journée ne ressemble pas à une autre pour une esthéticienne qui travaille dans un institut non spécialisé, puisque ses compétences sont vastes. En une seule journée, une esthéticienne peut faire :

– Des massages du corps et du visage ou autre soins relaxants

– Des épilations : aisselles, sourcils et maillot

– Des soins du corps : enveloppements, modelage aux huiles essentielles, gommages, etc.

– Des soins du visage : traitement de l’acné, purification de la peau, enlèvement des points noirs, etc.

– Du maquillage
– De l’onglerie : manucures, pédicures

– Des soins UV

Lorsque l’institut n’est pas très grand et donc qu’il n’y a pas beaucoup de salariées, les esthéticiennes doivent parfois « jongler » entre différents clients. Il faut avoir des qualités d’organisation notables : savoir par exemple quand commencer un soin, quand finir l’autre, ne pas laisser un masque poser trop longtemps, ou une couche de vernis sécher trop vite, sans oublier de mettre en route une séance d’UV pour ne pas prendre du retard sur la cliente suivante…

Entre les soins, il n’y a pas non plus beaucoup de moments de répit, puisque l’esthéticienne doit aussi accueillir les clients, écouter leurs demandes et comprendre leurs besoins, étudier leur type de peau, choisir les soins et produits adaptés, conseiller ses clientes sur l’utilisation des produits, nettoyer, ou encore stériliser les appareils.

Une esthéticienne a également des tâches administratives : elle doit parfois utiliser ses temps libres pour appeler des clientes afin de modifier ou confirmer un rendez-vous, ou encore remplir la fiche de suivi. Quand une esthéticienne a son propre institut, elle doit s’occuper de la gestion comptable et administrative, la gestion des stocks, le passage des commandes aux fournisseurs, recruter et manager les salariés. Dans un petit institut, c’est aussi aux salariés de veiller à la propreté du lieu !

Une autre tâche qui incombe aux esthéticiennes est la vente. En effet, un institut a toujours un partenariat avec une ou plusieurs marques de cosmétiques. Ce sont de produits que les salariés utilisent sur les clientes, mais aussi des produits de beauté et de parfumerie qu’elles peuvent vendre. On estime qu’un institut de beauté fait environ 70% de ses recettes de part les soins et 30% de part la vente. C’est donc un métier également commercial, et c’est quelque chose qui s’apprend, soit avec l’expérience, soit avec la formation.

C’est un métier que l’on fait par passion ! Malgré ces difficultés, il y a de nombreux points positifs, comme le fait de justement ne pas s’ennuyer à faire la même chose toute la journée, ou être capable de créer un réel lien avec les clientes régulières. En effet, contrairement à l’image que certains peuvent se faire, ce ne sont plus seulement les élites qui vont en institut. Désormais, les clientes peuvent venir de tous milieux sociaux. C’est aussi bien de participer à l’embellissement et le soin des personnes dans ce monde !

à Voir aussi : Les Débouchés du BTS Esthétique

Les difficultés du métier, et les qualités requises

formation esthétique 4

C’est un métier physique. Une esthéticienne est souvent debout toute la journée, ce qui peut engendrer des problèmes de dos et surtout fatiguer. De plus, il faut pouvoir tenir le rythme : jongler entre différents clients pour ne pas prendre de retard.

– Et savoir gérer les situations de stress tout en étant décontractée pour ne pas stresser les clientes, surtout lorsqu’il s’agit d’épilation.

– Il ne faut pas avoir de problème avec l’intimité, puisque qu’il ne faut pas avoir peur de toucher les clientes où c’est nécessaire.

C’est un métier très technique. Pour l’épilation, il faut trouver l’équilibre entre fermeté et douceur. Pour le modelage en revanche, il faut être très douce, mais quand même efficace sinon la séance n’aura pas d’effet. Il est également nécessaire de bien connaître les différents types de peau, les produits, les appareils, les gestes, les questions à poser pour la sécurité…

Il y a des risques d’allergie. Puisqu’elle travaille avec beaucoup de produits différents, l’esthéticienne peut avoir des réactions allergiques.

Disponibilité. Un institut tient des horaires de commerce : il est courant de travailler jusqu’à 19h si ce n’est plus (le temps de ranger), et aussi le samedi.

– L’esthétique est un milieu en constante évolution. Il faut savoir se tenir au courant des évolutions de tendances, de techniques, des produits et des innovations.

Ainsi, ce métier n’est pas pour tout le monde. De part toutes ces tâches, certaines qualités sont requises pour une esthéticienne. Il faut avoir :

– Un sens de l’esthétique, bien évidemment

– Un sens de l’organisation

– Savoir faire preuve de tact et de discrétion

– Être sociable, avoir un bon relationnel : il faut être capable de discuter de tout et de rien quand le client le souhaite, mais aussi savoir se taire quand il ne le souhaite pas, et avoir la capacité d’instaurer un climat de confiance est très importante.

– Une bonne présentation et hygiène : l’esthéticienne est l’image de l’institut !

– Un sens commercial

– La maîtrise des techniques de soins et de massage

– La connaissance des différents types de peau et de corps, des techniques de vente, et des normes d’hygiène

– La capacité à travailler debout, et certaine force physique pour les modelages

à Voir aussi : Comment Effectuer une Reconversion Professionnelle pour Devenir Esthéticienne ?

Les salaires

formation esthétique 5

On ne travaille pas dans l’esthétique pour le salaire, mais plutôt pour la passion du bien-être et de l’humain. Non seulement c’est un métier plus difficile qu’il n’y parait, mais en plus, ce n’est pas un métier où l’on fait fortune. Si vous débutez en tant qu’esthéticienne, le salaire mensuel type devrait correspondre au SMIC (1 480,27 € brut). Malheureusement, la réalité est différente.

Si vous êtes titulaire du CAP ou formation équivalente : 

De 16 à 20 ans, vous gagnerez en moyenne 55 % du SMIC.

De 21 à 26 ans, vous gagnerez en moyenne 70 % du SMIC.

Si vous avez plus de 26 ans, vous gagnerez en moyenne 100 % du SMIC.

Si vous êtes titulaire d’un Bac Pro ou formation équivalente :

De 16 à 20 ans, vous gagnerez en moyenne 65 % du SMIC.

De 21 à 26 ans, vous gagnerez en moyenne 80 % du SMIC.

Si vous avez plus de 26 ans, vous gagnerez en moyenne 100 % du SMIC. 

Ainsi, en moyenne selon l’INSEE, une esthéticienne gagne 1300€ nets par mois.

Les différences de salaire se font sur de multiples facteurs.

Le niveau d’étude. Nous avons déjà vu les différences dans les moyennes de salaire pour celles qui sont titulaires un CAP (niveau le plus bas pour devenir esthéticienne) et celles qui ont un Bac Pro. Si vous êtes titulaire d’un BTS esthéticienne, le niveau de formation le plus élevé, dans ce cas le salaire peut être plus important.

L’ancienneté. Evidemment, au plus vous gagnerez en expérience, au plus votre salaire aura la capacité d’augmenter. Ainsi, les salaires peuvent aller jusqu’à 1978€ brut par mois avec l’ancienneté.

Le lieu de travail. Une esthéticienne qui se déplace à domicile peut gagner 50€ par séance d’environ 1:30-1:45. En revanche, afin d’avoir un salaire qui équivaut à celui d’une esthéticienne en institut, il faut un minimum de 25000€ de chiffre d’affaire si vous avez le statut d’auto-entrepreneur, ce qui correspond à 3 rendez-vous par jour. Si cela ne paraît pas beaucoup par rapport à un institut, c’est non seulement plus fatiguant puisque vous devez vous déplacer, mais c’est aussi très difficile d’atteindre ce nombre de 3 rendez-vous par jour. Il faut à une esthéticienne à domicile qui débute en moyenne entre 10 mois et 2 ans pour l’atteindre.

En thalasso ou dans un spa, le salaire est un peu plus important, grâce au facteur « luxe » qui est attaché à ces endroits. Cependant, si vous travaillez dans le luxe vous aurez souvent une spécialité (massages ou manucures par exemple), et donc il n’existe pas de statistique pour le salaire moyen d’une esthéticienne en spa.

La spécialisation. Une esthéticienne spécialisée pourra aussi gagner plus que la moyenne, surtout si elle est à son compte.

Le rang hiérarchique. Vous pouvez devenir manager d’équipe, monter votre propre structure ou acheter votre propre institut, auquel cas une réelle différence de salaire peut se faire sentir. Les salaires peuvent monter jusqu’à 1810€ brut pour une gérante d’institut ou une manageuse d’équipe.

à Voir aussi : Peut-on Devenir Esthéticienne Sans Diplôme ?

Un métier qui évolue

formation esthétique 6

En 1984, on comptait en France environ 6500 instituts de beauté. De nos jours, plus de 10000 sont recensés, sans compter les établissements tels que les parfumeries qui ont des cabines de soins esthétiques. Si la clientèle des instituts était presque exclusivement féminine, les hommes commencent à venir en institut, notamment pour des soins.

On note également une hausse du nombre d’établissements proposant des soins corporels, des parapharmacies, des ongleries… Ainsi que de plus en plus de chaines ou d’instituts franchisés et de moins en moins d’instituts sous statut artisanal (chute de 10%).

Une esthéticienne peut travailler sous le régime de salarié avec un CDD ou un CDI, gérante ou indépendante. La plupart des salariées (56.7%) ont un CDI, et 21.1% ont un CDD, tandis que 16.7% sont apprenties.

C’est un des métiers qui recrutent le plus au niveau national, bénéficiant des plus importants volumes de créations d’emploi entre 2012 et 2022.

59.7% des esthéticiennes sont recrutés au niveau CAP ou Equivalent, 25% au niveau Bac ou équivalent, et 14.9% au niveau Bac +2.

Il y a plus de demande pour les instituts, et donc plus d’offre d’emplois pour les esthéticiennes en ville qu’en zone rurale, où les professionnelles travaillent souvent à temps partiel et font des heures complémentaires aux périodes les plus fréquentées, comme pour Noël et durant l’été.

Le domaine de l’esthétique est en constante évolution, puisque de nouvelles tendances ou techniques font souvent surface. Par exemple la balnéo-esthétique, la lumière pulsée, ou l’ionophorèse (méthode de traitement de la transpiration), sont des techniques et soins récents.

Tenez-vous au courant de toutes ces évolution pour être au point !

à Voir aussi : Quelles Sont les Meilleures Formations Pour Devenir Esthéticienne ?